10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 17:45
Je n'ai pas changé, c'est le monde qui a changé les règles du militantisme.

Par Saïd Radjef. Le 10 mai 2016.

Par delà les faux semblants, les dehors de notabilité et d'opposant irréversible, il y a la difficulté de l’individu à militer, à s’insérer dans un univers dont les valeurs dominantes sont le gangstérisme scientifique et médiatique, le pillage, le terrorisme, l’argent et le sexe... Le militant algérien dispose t-il de moyens pour comprendre et saisir la réalité des enjeux et l'ampleur des défis auxquelles fait face notre pays?

Quel est aujourd'hui dans les faits le rôle du militant? Qu'est ce que militer, est ce dénoncer les abus d'une autorité et réclamer des pendaisons aux poclins des dirigeants ou est ce dépassionner et guérir l'histoire de ses défaillances et de ses folies en envisageant l'avenir du pays ensemble? Qu'est ce que militer, est ce intenter des procès à l'ANP au moment ou notre pays fait l'objet de toutes les convoitises ou est ce poursuivre la construction des institutions sur de nouvelles bases et la formation d'élites ayant le sens des responsabilités morales et civiques? Quel est notre rôle? Ou est la vérité? Peut-on dessaisir l'ANP de tous ses pouvoirs et la renvoyer lutter contre sa propre aliénation, son propre désœuvrement dans la caserne au moment ou le pays est cerné par la jalousie criminelle des voisins, la nostalgie de nos maitres d'hier, la menace de Daesch et l'odieux chantage de groupuscules séparatistes?
Et si je vous disais que beaucoup sont dans l'opposition non pas pour éclairer le peuple, mais juste pour se protéger de leur passé douloureux et protéger leurs intérêts au sein du régime...au nom de l'Islam, des droits de l'homme, de la démocratie et de l'identité...

commentaires

Contactez-Moi

  • : Blog AIT BENALI Boubekeur
  • : L’école algérienne ne s’est pas attelée, en ce qui concerne l’enseignement de l’histoire, à la transmission du savoir. L’idéologisation de l’école l’a emporté sur les impératifs de la formation. Or, les concepteurs de ces programmes préfèrent envoyer leurs enfants dans des écoles occidentales. Du coup, la connaissance de l'histoire ne passe pas par l'école.
  • Contact

  • Ait Benali Boubekeur
  • Il est du devoir de chaque citoyen de s’intéresser à ce qui se passe dans son pays. C'est ce que je fais modestement.

Recherche

Catégories