19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 15:21
Ferhat-Ouyahia : le choc des extrêmes.

À chaque fois qu’une crise se profile, la Kabylie devient le bouc émissaire des maximalistes. Ainsi, entre un régime qui fait comme si les problèmes sont inventés dans le seul but de déstabiliser le pays et les déclarations incendiaires de Ferhat Mehenni, il n’y a plus de place, selon eux, à une voie médiane. Et pourtant, pendant des décennies –avant que la Kabylie ne soit cassée par les arrouch –, ce bastion de la démocratie a su déjouer toutes les manœuvres visant à le neutraliser.

Cependant, face à cette situation frôlant le désespoir, il y a une question qui s’impose : où sont passés ses hommes et ses femmes si prompts à réagir à ces voix ne représentant pas ses aspirations ? En d’autres termes, sommes-nous obligés de subir les déclarations d’un Ouyahia soucieux de la pérennité du régime ou d’accepter que le revanchard, voire le raciste, Ferhat Mehenni s’autoproclame chef de la Kabylie ? Il va de soi que notre silence ne fait qu’abimer de plus en plus l’image d’une Kabylie longtemps avant-gardiste.

En tout état de cause, bien que la Kabylie soit une partie intégrante de l’Algérie –peut-on d’ailleurs priver un organisme d’un de ses membres ?–, il n’en reste pas moins que le mutisme des habitants de la région risque de la plonger dans une situation pernicieuse.

Cependant, s’il y a une urgence, c’est bien celle qui consiste à remettre Ferhat Mehenni à sa place. Après avoir renié son pays dans une interview en juillet dernier, on ne peut pas le laisser régler ses comptes sur notre dos. « Si la préoccupation des gouvernements successifs était de construire un avenir à la jeunesse…, aurais-je eu l’idée de revendiquer l’indépendance de la Kabylie ? Je ne le crois pas », répond-il à Ouyahia.

Toutefois, à consulter l’histoire contemporaine, il n’y avait que des hommes, tels que Mussolini, Hitler, qui s’identifiaient à une population. Hélas, Ferhat Mehenni n’est pas à sa première tentative. De la proclamation de la mort du MCB et son remplacement par le RCD en novembre 1988 à celle de soulever la Kabylie contre les groupes islamistes armés (GIA) en septembre 1994, en passant par le boycottage scolaire et son projet sécessionniste, chaque proposition visait à mettre à genou la Kabylie.

Aujourd’hui, il plus que jamais nécessaire que la Kabylie sorte de sa léthargie et retrouve, par la même occasion, son rôle de jadis. Dans le cas contraire, son nom va continuer d’être exploité à des fins politiques par les uns et à assouvir une soif de vengeance par les autres. Dans les deux cas, force est de reconnaitre in fine que ces voix maximalistes ne servent nullement ses intérêts.

Aït Benali Boubekeur

commentaires

M
DEFICIT D’ANALYSE ET EFFONDREMENT DE LA CONSCIENCE POLITIQUE<br /> <br /> Comme toujours, à chaque événement, grave ou heureux soit-il, on est frappé par ce déficit d’analyse que le flot d’opinions célébrant ou condamnant tel acteur ou tel auteur ou mouvement, ne comble pas, loin s’en faut. La réserve dont font preuve nos prétendus intellectuels, habituellement prompts à convoiter les médias propagandistes, est préoccupante. Qu’en est-il? Du renoncement ? Du reniement ? Car, aujourd’hui, les événements se décantent, les situations se clarifient, et il y a matière à fonder des prises de position.<br /> <br /> S’agissant par exemple du voyage de Ferhat en Israël (Khalida avant lui, ou les affichages de Sadi avec BHL, Gluksmann, Adler), on n’a pas vu à présent de textes probants et consistants, à même d’apporter une interprétation objective, un décodage ou décryptage de ce genre de « mise en scène » ou « démonstration », car en analyse politique concrète, c’est bien de ça qu’il s’agit. Et c’est fait intentionnellement, volontairement, dans un but bien fixé et déterminé….<br /> <br /> Quelles sont donc les significations réelles de ces affichages de Ferhat et ses acolytes ((des Kabyles à chaque fois…c’est donc » délibérément, sciemment, stratégiquement « )avec ces Dirigeants israéliens sionistes ultras, et auparavant ses rencontres avec les organisations, CRIF UPJF d’Extrème droite, ses compagnonnages avec l’ex fasciste Claude Goasguen (Ordre nouveau, ancêtre du Front national), Maire du 16° ou avec Eric Raoult, tous deux membres de la lobbyiste et extrémiste Association France-Israël (marquée à la Droite extrême, des Évangélistes américains pro-Bush et partisans du Grand Israël, de la participation aux assises de Bloc identitaire, un groupe fasciste pire que Le Pen .Bref. Ces affichages et démonstration montrant des Dirigeants Kabyles Ferhat et cie à côté des extrémistes, racistes, xénophobes, colonialistes, impérialistes ne peuvent que renforcer « la division, la dispersion et l’isolement de la Kabylie » qui est en soi « un/l’objectif visé » par les manœuvriers de l’ombre, les stratèges en chambre…..Pour les observateurs avertis, le but de ces agissements et mises en scène est clair : parvenir « à l’achèvement, au point de non-retour de la division, l’isolement, la séparation et la délégitimation (discrédit)» (et) de la Kabylie et de l’Algérie. Et le Régime réussit à différer tout mouvement révolutionnaire qui pourrait l’emporter, à l’instar des Dictatures des pays voisins.<br /> <br /> Les réactions hostiles des milieux conservateurs et réactionnaires, alliés du Régime militaire, (en l’occurrence) les islamistes et baâssistes, n’étonnent pas, mais elles sont de « l’ordre du discours », sachant que Le Pouvoir militaire entretient des contacts (discrets) avec l’Etat d’Israël-chose connue avant même qu’elles soient révélées par les câbles Wikileaks. Il faut dire que ce fameux voyage décrié arrange bien les Généraux qui veulent donner des gages de bonne volonté à l’Occident. Donc : 1) pour l’Extérieur : banaliser ce genre de liens avec l’Etat colonial d’Israël, le Gendarme des USA au Proche-Orient, 2) pour l’Intérieur : parvenir à « l’achèvement, au point de non-retour de l’isolement, la division et la séparation et la délégitimation de la Kabylie », qui est une « Stratégie délibérée » de la Junte militaire (DRS). Le Régime militaire gagne donc par deux fois, à l’extrérieur, et à l’intérieur. Le bruit médiatique n’est là que pour « la forme, une réaction de principe ». Au « fond », ils s’en réjouissent! Car ce voyage n’est pas anodin ou fortuit. Il a un objectif bien déterminé, des attributions et des missions précises fixés par les Maîtres de la Gestapo d’Alger…..qui l’ont « accrédité » auprès des Kabyles de la Diaspora en France, en Europe et au Canada.<br /> <br /> L’AMBIGUÏTÉ ET LE FLOU DU LANGAGE ET DE LA « CHOSE » POLITIQUES :<br /> .<br /> Le langage ou la « chose » politique sont caractérisés par l’ambiguïté, l’ambivalence, la confusion, l’obscurité, le flou, d’où les dribbles et les feintes. Donc, « l’illisibilité », ou du moins une lisibilité difficile…. Bien malin celui ou celle qui parvient à débusquer les à-côtés, les entre-les-lignes, les non-dits, les sous-entendus, les allusions et les insinuations, tous ces jeux et zigzags. D’où la difficulté à forger une opinion ou position appropriée vis à vis d’untel et untel. Car » ce qui est dit » n’est pas forcément ou directement » ce qui est visé « . C’est dire que » la chose politique » est difficile à cerner, car elle relève d’un domaine multidisciplinaire (histoire, sociologie, etc.)<br /> <br /> On se souvient, dans les années 70, la satire populaire disait du Régime militaire qu’il « clignote à gauche, et passe à droite », une façon de dire que la Junte dictatoriale diffusait le discours socialiste et anti-yankée, mais construisait le capitalisme d’Etat, et Boumédienne et ses lieutenants avaient planqué leur « argent sale » à la Manhattan Shase Bank, sise à Washington (révélations de Kaid Ahmed, assassiné juste après, au Maroc…).<br /> <br /> La question est aussi pertinente sur les « emblèmes régionaux « (Gouvernement, hymne, drapeau) : ont-ils pour but immédiat / impact direct / visée réelle de rassembler, fédérer, unir les Kabyles, la Kabylie ? Ou à diviser-séparer-isoler-délégitimer, donc à neutraliser cette région rebellionnaire, et donc à arranger le Pouvoir militaire ? Bref, d’autres exemples peuvent être cités….<br /> .<br /> PROPAGANDE » GOEBEL’SIENNE « , DES PRÉCÉDENT FÂCHEUX, EN 1964 DÉJÀ….<br /> <br /> En 1963 dèjà, lors de l’insurrection du FFS contre la Dictature militaire en formation, La Sécurité militaire avait propagé cette propagande associant » l’ennemi intérieur » à » l’ennemi extérieur » (l’Occident, Israpel, etc.): en Juin 1964, la SM avait plastiqué et détruit partiellement le Port d’Annaba, et le lendemain la presse régismiste propagandiste invoquait, » inventait » le voyage (faux) de Benyounès en Israël pour préparer le crime, avec deux Colonel du Mossad….un mensonge à la Goebel’s (Ministre de la Propagande fasciste Hitlérienne)qui consiste à » construire » l’ennemi intérieur » (allié à l’ennemi extérieur), une technique adoptée par tous les Régime autoritaires, dictatoriaux….<br /> <br /> DIVISER TOTALEMENT, POUR RÉGNER DURABLEMENT !<br /> <br /> Les Maîtres gestapistes du DRS ont appliqué dans toute son ampleur la formule » diviser pour régner » du Maréchal Bugeaud, et réussi à induire la division totale, la séparation et l’isolement des régions, des partis, des mouvements, le discrédit et la délégitimation, au discrédit, l’émiettement et l’effritement des partis, la neutralisation de l’opposition…..Des partis, il n’en reste que les staffs, les chefs (hum!), les directions, quelques » dirigeants « , inféodés au pouvoir, chacun à tel ou tel clan ou cercle, ils se dressent les uns contre les autres, et jamais une attaque directe, radicale et frontale contre les Généraux, saufs quelques petits mots sur les modalités de fonctionnement du régime, sans effets ou retentissement…..
Répondre
M
.<br /> N’EST PAS OPPOSANT QUI VEUT !<br /> <br /> -N’est pas opposant celui qui n’est pas contre le Régime militaire et ses alliés valetset;<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas les crimes du Régime militaire, et ses alliés les extrémistes (milices, escadrons de la mort, groupes dits de défenses, groupesn armés, etc…..crées par le DRS) !<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dit pas » la nature militaire, dictatoriale, clanique et mafieuse » du Pouvoir en place, régnant depuis 1962 par la violence et la terreur d’Etat, la répression permanente, les assassinats et attentats politiques, les enlèvements et séquestrations, kidnappings, emprisonnements politiques et toutes sortes de mises à mort, et de stratagèmes de domination. !<br /> -N’est pas opposant celui qui attaque uniquement le Clan Boutef, mais garde le silence sur les crimes et la corruption dont est coupable le Clan des Généraux faucons et ultras,<br /> -N’est pas opposant celui qui participe à la liquidation et l’effacement de la mémoire de la » guerre interne » (1991-2015) et ne soutient pas les familles des victimes assassinées et des disparus !<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la consécration de la domination de » l’idéologie dominante » du » Pouvoir militaire dominant » ,<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la politique réactionnaire, rétrograde et abrutissante appliquée dans le système socio-éducatif et universitaire alors que les enfants de la caste militaro-mafio-bureaucratique étudient en Occident.<br /> -N’est pas opposant celui qui ne prône pas les pluralismes divers (politique, culturel, linguistique, confessionnel, cultuel…) !<br /> -N’est pas opposant celui qui ne reconnaît pas le droit à Tamazight dans la cité amazigh avec une prise en charge totale….tout et tout de suite : académies, instituts, presse, radios, télés, etc. !<br /> -N’est pas opposant celui qui prône la » stratégie participationniste « , collaborationnistE en s’impliquant dans les mascarades électorales destinées à apporte une caution au Pouvoir militaire !<br /> <br /> UNE « POSITION JUSTE » POUR TOUTE « CAUSE JUSTE » !<br /> .<br /> L’histoire nous a montré que quelles que soient la justesse et la légitimité d’une cause ou d’une revendication, leurs protagonistes et promoteurs sont absolument tenus par le devoir impérieux de veiller avec la plus grande habileté et la finesse à ce que leur ligne politique et idéologique soit juste, réaliste, raisonnable, porteuse, gagnante. Alors, la prudence s’impose ! Sur le fil du rasoir ! Le bon sens recommande alors d’éviter d’apporter de l’eau au moulin de la partie adverse, de lui prêter flan, de jouer son jeu, de justifier sa réaction, ses répliques.<br /> <br /> L’autonomie régionale dans un cadre fédéral est certainement une solution judicieuse, pertinente, légitime. Cette revendication formulée par l’Opposition en Kabylie dans les années 70, fait son chemin petit à petit. Et comme toute proposition politique, elle doit être avancée de manière claire, concise et rationnelle. La position du problème, la position où l’on se situe, doit être juste, et donc la « conception de lutte » en sa faveur importe énormément. Ainsi, la violence verbale ou armée, ne peut que la desservir. Ceux qui par leurs mises en scènes, leurs discours et communications politiques et idéologiques, leurs actions et démonstrations, jouent dans la provocation, optent pour les doctrines racistes et xénophobes, adoptent les approches anti-scientifiques de l’éthnicisassion et de la racialisation, prônent le rejet ou l’exclusion de l’autre, ou s’approchent des extrémistes et lobbies dominateurs et hégémonistes, ou encore font l’apologie de l’Occident et du colonialisme, ou essaient de minimiser les crimes coloniaux, ne font que jouer contre la cause, contre la Kabylie, et ne seront pas suivis par la majorité des Kabyles, et donc servent le DRS ( Régime militaire ) qui a pour objectif de : 1) diviser et isoler encore davantage les Kabyles ; 2) diviser et neutraliser toujours plus l’Opposition en Kabylie ; 3) renforcer et pérenniser encore plus la « suprématie de la caste militaro-mafieuse » qui tient les rênes du Pouvoir dictatorial par la force répressive, les manipulations et les provocations….<br /> <br /> Revendiquer fermement, mais calmement ; c’est possible ! Pour la démocratie, les droits de l’homme, les valeurs universelles, le pluralisme politique, culturel et cultuel ….et tout ça va mettre fin assurément à la «consécration politique et constitutionnelle de la domination de la domination de « l’idéologie dominante » du « Pouvoir militaire dominant »…<br /> <br /> LA SOLUTION : UN GRAND POLE D’OPPOSITION VRAIMENT OPPOSITIONNELLE…..<br /> <br /> – une opposition démocratique, unitaire, unioniste, populaire, engagée pour la transition et la construction de l’Etat de droit social et solidaire<br /> <br /> – farouchement, frontalement et directement opposé au Pouvoir militaro-mafieux ( et ses valets » les faux-opposants, les pseudo-démocrates et les extrémistes de tous bords)<br /> <br /> – contre le Pouvoir dictatorial militaro-mafieux qui est l’Obstacle premier, Ennemi principal, l’Ennemi commun, le Mal originel, l’Origine du mal, le Démiurge,<br /> <br /> – contre le Pouvoir dictatorial militaro-mafieux qui accapare et pille les richesses, massacre et embrigade la population civile, manipule et instrumentalisme les violences et les extrémismes de tous bords….et hypothèque l’avenir du pays tout entier.<br /> <br /> LE POSITIONNEMENT POLITIQUE DE FERHAT (MAK-GPK) VIRE A LA DROITE EXTREME<br /> <br /> Ainsi que le montrent ses mises en scène, sa production discursive et communicationnelle, ses actions et démonstrations, ses compagnonnages et affichages, sa sémiotique et ses symboliques, etc., analysés par les instrument méthodologiques propres à la sociologie politique;. Ses rencontres fréquentes avec les Personnalités israéliennes et les Lobbyistes pro-israéliens de la droite populiste et extrême, les Goldanel, Leconte, Goasguen, Macias, le CRIF, l’UPJF, son voyage en Etat colonial d’Israël, le Gendarme du Grand Gendarme Américain, ses connivences avec des néo-réactionnaires et conservateurs ultra-racistes comme Y. Rioufol et d’autres, ses rencontres avec des gens d’Extrême droite, de Bloc identitaire et de Riposte laïque (pires que le FN des Le Pen) chez qui il avait fait participer ses lieutenants aux Assises contre l’islam en 2010, sa visite chez les Évangélistes américains pro-Bush et partisans du Grand Israël;;;;<br /> <br /> Le décompte est longue de tous ses paradoxes, contradictions, fourvoiements, entorses, transgressions, qui n’ont rien avoir avec les revendication légitimes et justes pour Tamazight, la culture, l’autonomie régionale, mais bien au contraire, sont préjudiciables et dangereuses pour la Kabylie, et ne visent qu’à la diviser d’avantage, la séparer définitivement, l’isoler complètement, la délégitimer (discréditer) politiquement, donc la neutraliser, ce qui ne peut que favoriser et arranger le Pouvoir militaro-mafieux régnant, et lui assurer un » succès garanti « , lui prolonger son existence…..<br /> <br /> Ferhat n’est donc pas un opposant, mais seulement un » agitateur politique « . Il ne dérange pas du tout le Régime dictatorial militaire, mais bien plus il l’arrange, car il participe amplement dans la » stratégie délibérée » qui vise à » neutraliser la Kabylie « : pour les Maitres du DRS, qui sont les stratèges du Pouvoir militaire, la Kabylie est la te^te de la locomotive rebellionnaire, le fer de lance des mouvement protestataires et insurrectionnels, et il suffit de la neutraliser pour empêcher un quelconque soulèvement pouvant ébranler la Junte au pouvoir. Ce que le Pouvoir en place n’avait pu faire par sa propagande, Ferhat et autres extrémistes kabylistes le font impeccablement bien, à sa place…..
Répondre
M
.<br /> DEFICIT D'ANALYSE ET EFFONDREMENT DE LA CONSCIENCE POLITIQUE<br /> <br /> Comme toujours, à chaque événement, grave ou heureux soit-il, on est frappé par ce déficit d’analyse que le flot d’opinions célébrant ou condamnant tel acteur ou tel auteur ou mouvement, ne comble pas, loin s’en faut. La réserve dont font preuve nos prétendus intellectuels, habituellement prompts à convoiter les médias propagandistes, est préoccupante. Qu’en est-il? Du renoncement ? Du reniement ? Car, aujourd’hui, les événements se décantent, les situations se clarifient, et il y a matière à fonder des prises de position.<br /> <br /> S’agissant par exemple du voyage de Ferhat en Israël (Khalida avant lui, ou les affichages de Sadi avec BHL, Gluksmann, Adler), on n’a pas vu à présent de textes probant et consistant, à même d’apporter une interprétation objective, un décodage ou décryptage de ce genre de « mise en scène » ou « démonstration », car en analyse politique concrète, c’est bien de ça qu’il s’agit.<br /> <br /> Quelles sont donc les significations réelles de ces affichages de Ferhat et ses acolytes ((des Kabyles à chaque fois...c'est donc " délibérément, sciemment, stratégiquement ")avec ces Dirigeants israéliens sionistes ultras, et auparavant ses rencontres avec les organisations, CRIF UPJF d’Extrème droite, ses compagnonnages avec l’ex fasciste Claude Goasguen (Ordre nouveau, ancêtre du Front national), Maire du 16° ou avec Eric Raoult, tous deux membres de la lobbyiste et extrémiste Association France-Israël (marquée à la Droite extrême, des Évangélistes américains pro-Bush et partisans du Grand Israël, de la participation aux assises de Bloc identitaire, un groupe fasciste pire que Le Pen .Bref. Ces affichages et démonstration montrant des Dirigeants Kabyles Ferhat et cie à côté des extrémistes, racistes, xénophobes, colonialistes, impérialistes ne peuvent que renforcer « la division, la dispersion et l’isolement de la Kabylie » qui est en soi « un/l’objectif visé » par les manœuvriers de l’ombre, les stratèges en chambre…..Pour les observateurs avertis, le but de ces agissements et mises en scène est clair : parvenir « à l’achèvement, au point de non-retour de la division, l’isolement, la séparation et la délégitimation (discrédit)» (et) de la Kabylie et de l'Algérie. Et le Régime réussit à différer tout mouvement révolutionnaire qui pourrait l’emporter, à l’instar des Dictatures des pays voisins.<br /> <br /> Les réactions hostiles des milieux conservateurs, islamistes et baâssistes n’étonnent pas, mais elles sont de « l’ordre du discours », sachant que Le Pouvoir militaire entretient des contacts (discrets) avec l’Etat d’Israël-chose connue avant même qu'elles soient révélées par les câbles Wikileaks. Il faut dire que ce fameux voyage décrié arrange bien les Généraux qui veulent donner des gages de bonne volonté à l’Occident. Donc : 1) pour l’Extérieur : banaliser ce genre de liens avec l'Etat colonial d’Israël, le Gendarme des USA au Proche-Orient, 2) pour l’Intérieur : parvenir à « l’achèvement, au point de non-retour de l’isolement, la division et la séparation et la délégitimation de la Kabylie », qui est une « Stratégie délibérée » de la Junte militaire (DRS). Le bruit médiatique n’est là que pour « la forme, une réaction de principe ». Au « fond », ils s’en réjouissent! Car ce voyage n’est pas anodin ou fortuit. Il a un objectif bien déterminé, des attributions et des missions précises émises par les Maîtres de la Gestapo d’Alger…..qui l’ont « accrédité » auprès des Kabyles de la Diaspora en France, en Europe et au Canada.<br /> <br /> <br /> AMBIGUÏTÉ ET LE FLOU DU LANGAGE ET DE LA « CHOSE » POLITIQUES :<br /> .<br /> Le langage ou la « chose » politique sont caractérisés par l'ambiguïté, l'ambivalence, la confusion, l'obscurité, le flou, d'où les dribbles et les feintes. Donc, « l’illisibilité », ou du moins une lisibilité difficile…. Bien malin celui ou celle qui parvient à débusquer les à-côtés, les entre-les-lignes, les non-dits, les sous-entendus, les allusions et les insinuations, tous ces jeux et zigzags. D'où la difficulté à forger une opinion ou position appropriée vis à vis d'untel et untel. Car " ce qui est dit " n'est pas forcément ou directement " ce qui est visé ". C'est dire que " la chose politique " est difficile à cerner, car elle relève d'un domaine multidisciplinaire (histoire, sociologie, etc.)<br /> <br /> On se souvient, dans les années 70, la satire populaire disait du Régime militaire qu’il « clignote à gauche, et passe à droite », une façon de dire que la Junte dictatoriale diffusait le discours socialiste et anti-yankée, mais construisait le capitalisme d’Etat, et Boumédienne et ses lieutenants avaient planqué leur « argent sale » à la Manhattan Shase Bank, sise à Washington (révélations de Kaid Ahmed, assassiné juste après, au Maroc...). <br /> <br /> La question est aussi pertinente sur les « emblèmes régionaux « (Gouvernement, hymne, drapeau) : ont-ils pour but immédiat / impact direct / visée réelle de rassembler, fédérer, unir les Kabyles, la Kabylie ? Ou à diviser-séparer-isoler-délégitimer, donc à neutraliser cette région rebellionnaire, et donc à arranger le Pouvoir militaire ? Bref, d’autres exemples peuvent être cités....<br /> .<br /> PROPAGANDE " GOEBEL'SIENNE ", DES PRÉCÉDENT FÂCHEUX, EN 1964 DÉJÀ....<br /> <br /> En 1963 dèjà, lors de l'insurrection du FFS contre la Dictature militaire en formation, La Sécurité militaire avait propagé cette propagande associant " l'ennemi intérieur " à " l'ennemi extérieur " (l'Occident, Israpel, etc.): en Juin 1964, la SM avait plastiqué et détruit partiellement le Port d'Annaba, et le lendemain la presse régismiste propagandiste invoquait, " inventait " le voyage (faux) de Benyounès en Israël pour préparer le crime, avec deux Colonel du Mossad....un mensonge à la Goebel's (Ministre de la Propagande fasciste Hitlérienne)qui consiste à " construire " l'ennemi intérieur " (allié à l'ennemi extérieur), une technique adoptée par tous les Régime autoritaires, dictatoriaux....<br /> <br /> DIVISER TOTALEMENT, POUR RÉGNER DURABLEMENT !<br /> <br /> Les Maîtres gestapistes du DRS ont appliqué dans toute son ampleur la formule " diviser pour régner " du Maréchal Bugeaud, et réussi à induire la division totale, la séparation et l'isolement des régions, des partis, des mouvements, le discrédit et la délégitimation, au discrédit, l'émiettement et l'effritement des partis, la neutralisation de l'opposition.....Des partis, il n'en reste que les staffs, les chefs (hum!), les directions, quelques " dirigeants ", inféodés au pouvoir, chacun à tel ou tel clan ou cercle, ils se dressent les uns contre les autres, et jamais une attaque directe, radicale et frontale contre les Généraux, saufs quelques petits mots sur les modalités de fonctionnement du régime, sans effets ou
Répondre
M
. N’EST PAS OPPOSANT QUI VEUT !<br /> .<br /> -N’est pas opposant celui qui n’est pas contre le Régime militaire et ses alliés et valets;<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas les crimes du Régime militaire, et ses alliés les extrémistes (milices, escadrons de la mort, groupes dits de défenses, groupes armés, etc…..crées par le DRS) !<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dit pas » la nature militaire, dictatoriale, clanique et mafieuse » du Pouvoir en place, régnant depuis 1962 par la violence et la terreur d’Etat, la répression permanente, les assassinats et attentats politiques, les enlèvements et séquestrations, kidnappings, emprisonnements politiques et toutes sortes de mises à mort, et de stratagèmes de domination. !<br /> -N’est pas opposant celui qui attaque uniquement le Clan Boutef, mais garde le silence sur les crimes et la corruption dont est coupable le Clan des Généraux faucons et ultras,<br /> -N’est pas opposant celui qui participe à la liquidation et l’effacement de la mémoire de la » guerre interne » (1991-2015) et ne soutient pas les familles des victimes assassinées et des disparus !<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la consécration de la domination de » l’idéologie dominante » du » Pouvoir militaire dominant » ,<br /> -N’est pas opposant celui qui ne dénonce pas la politique réactionnaire, rétrograde et abrutissante appliquée dans le système socio-éducatif et universitaire alors que les enfants de la caste militaro-mafio-bureaucratique étudient en Occident.<br /> -N’est pas opposant celui qui ne prône pas les pluralismes divers (politique, culturel, linguistique, confessionnel, cultuel…) !<br /> -N’est pas opposant celui qui ne reconnaît pas le droit à Tamazight dans la cité amazigh avec une prise en charge totale….tout et tout de suite : académies, instituts, presse, radios, télés, etc. !<br /> -N’est pas opposant celui qui prône la » stratégie participationniste « , collaborationniste en s’impliquant dans les mascarades électorales destinées à apporte une caution au Pouvoir militaire !<br /> .<br /> UNE « POSITION JUSTE » POUR TOUTE « CAUSE JUSTE » !<br /> .<br /> L’histoire nous a montré que quelles que soient la justesse et la légitimité d’une cause ou d’une revendication, leurs protagonistes et promoteurs sont absolument tenus par le devoir impérieux de veiller avec la plus grande habileté et la finesse à ce que leur ligne politique et idéologique soit juste, réaliste, raisonnable, porteuse, gagnante. Alors, la prudence s’impose ! Sur le fil du rasoir ! Le bon sens recommande alors d’éviter d’apporter de l’eau au moulin de la partie adverse, de lui prêter flan, de jouer son jeu, de justifier sa réaction, ses répliques.<br /> L’autonomie régionale dans un cadre fédéral est certainement une solution judicieuse, pertinente, légitime. Cette revendication formulée par l’Opposition en Kabylie dans les années 70, fait son chemin petit à petit. Et comme toute proposition politique, elle doit être avancée de manière claire, concise et rationnelle. La position du problème, la position où l’on se situe, doit être juste, et donc la « conception de lutte » en sa faveur importe énormément. Ainsi, la violence verbale ou armée, ne peut que la desservir. Ceux qui par leurs mises en scènes, leurs discours et communications politiques et idéologiques, leurs actions et démonstrations, jouent dans la provocation, optent pour les doctrines racistes et xénophobes, adoptent les approches anti-scientifiques de l’éthnicisassion et de la racialisation, prônent le rejet ou l’exclusion de l’autre, ou s’approchent des extrémistes et lobbies dominateurs et hégémonistes, ou encore font l’apologie de l’Occident et du colonialisme, ou essaient de minimiser les crimes coloniaux, ne font que jouer contre la cause, contre la Kabylie, et ne seront pas suivis par la majorité des Kabyles, et donc servent le DRS ( Régime militaire ) qui a pour objectif de : 1) diviser et isoler encore davantage les Kabyles ; 2) diviser et neutraliser toujours plus l’Opposition en Kabylie ; 3) renforcer et pérenniser encore plus la « suprématie de la caste militaro-mafieuse » qui tient les rênes du Pouvoir dictatorial par la force répressive, les manipulations et les provocations….<br /> Revendiquer fermement, mais calmement ; c’est possible ! Pour la démocratie, les droits de l’homme, les valeurs universelles, le pluralisme politique, culturel et cultuel ….et tout ça va mettre fin assurément à la «consécration politique et constitutionnelle de la domination de la domination de « l’idéologie dominante » du « Pouvoir militaire dominant »…<br /> .<br /> LA SOLUTION : UN GRAND POLE D’OPPOSITION VRAIMENT OPPOSITIONNELLE….<br /> .<br /> – une opposition démocratique, unitaire, unioniste, populaire, engagée pour la transition et la construction de l’Etat de droit social et solidaire<br /> – farouchement, frontalement et directement opposé au Pouvoir militaro-mafieux ( et ses valets » les faux-opposants, les pseudo-démocrates et les extrémistes de tous bords)<br /> – contre le Pouvoir dictatorial militaro-mafieux qui est l’Obstacle premier, Ennemi principal, l’Ennemi commun, le Mal originel, l’Origine du mal, le Démiurge,<br /> – contre le Pouvoir dictatorial militaro-mafieux qui accapare et pille les richesses, massacre et embrigade la population civile, manipule et instrumentalisme les violences et les extrémismes de tous bords….et hypothèque l’avenir du pays tout entier.<br /> .<br /> LE POSITIONNEMENT POLITIQUE DE FERHAT (MAK-GPK) VIRE A LA DROITE EXTREME.<br /> .<br /> Ainsi que le montrent ses mises en scène, sa production discursive et communicationnelle, ses actions et démonstrations, ses compagnonnages et affichages, sa sémiotique et ses symboliques, etc., analysés par les instrument méthodologiques propres à la sociologie politique;. Ses rencontres fréquentes avec les Personnalités israéliennes et les Lobbyistes pro-israéliens de la droite populiste et extrême, les Goldanel, Leconte, Goasguen, Macias, le CRIF, l’UPJF, son voyage en Etat colonial d’Israël, le Gendarme du Grand Gendarme Américain, ses connivences avec des néo-réactionnaires et conservateurs ultra-racistes comme Y. Rioufol et d’autres, ses rencontres avec des gens d’Extrême droite, de Bloc identitaire et de Riposte laïque (pires que le FN des Le Pen) chez qui il avait fait participer ses lieutenants aux Assises contre l’islam en 2010, sa visite chez les Évangélistes américains pro-Bush et partisans du Grand Israël;;;;<br /> Le décompte est longue de tous ses paradoxes, contradictions, fourvoiements, entorses, transgressions, qui n’ont rien avoir avec les revendication légitimes et justes pour Tamazight, la culture, l’autonomie régionale, mais bien au contraire, sont préjudiciables et dangereuses pour la Kabylie, et ne visent qu’à la diviser d’avantage, la séparer définitivement, l’isoler complètement, la délégitimer (discréditer) politiquement, donc la neutraliser, ce qui ne peut que favoriser et arranger le Pouvoir militaro-mafieux régnant, et lui assurer un » succès garanti « , lui prolonger son existence…..<br /> Ferhat n’est donc pas un opposant, mais seulement un » agitateur politique « . Il ne dérange pas du tout le Régime dictatorial militaire, mais bien plus il l’arrange, car il participe amplement dans la » stratégie délibérée » qui vise à » neutraliser la Kabylie « : pour les Maitres du DRS, qui sont les stratèges du Pouvoir militaire, la Kabylie est la te^te de la locomotive rebellionnaire, le fer de lance des mouvement protestataires et insurrectionnels, et il suffit de la neutraliser pour empêcher un quelconque soulèvement pouvant ébranler la Junte au pouvoir. Ce que le Pouvoir en place n’avait pu faire par sa propagande, Ferhat et autres extrémistes kabylistes le font impeccablement bien, à sa place…..<br /> .<br /> .<br /> FERHAT: L'IMPACT IMMEDIAT, LES VISEES REELLES, LE BUT ET LES OBJECTIFS DE SON ACTION ET SON POSITIONNEMENT POLITIQUES.<br /> .<br /> Il faut alors cerner et scruter ces faits concrets pour se faire une idée :<br /> – il a intégré le RCD, parti-officine, créé par le Clan Blekheir-Ayyat-Khédiri-Belkaid-Megueddem (Clan amarré à la SM)<br /> – il était et demeure encore » éradicateur « , et ne le regrette pas, et avait soutenu Coup de force de 1992, et la politique criminelle et répressive qui a suivi….<br /> – il ne dénoncé pas le Terrorisme d’Etat, les attentats, assassinats de journalistes, opposants, artistes, mais dénonçait uniquement et seulement le Terrorisme islamiste….dans le sillage de la propagande officielle, que reprenait le RCD,<br /> – il avait rencontré moult fois les Officiers généraux et supérieurs de la SM-DRS et de l’Etat-major (Mediene, Aissat, Bahloul, Taghit, Touti, Belkheir, etc.)….et le reconnait,<br /> – il était au courant, et souvent complice des manipulations et provocations dictées par la SM au RCD : vrai-faux rapt de Matoub,<br /> – il était dans les GLD et Patriotes, des Milices créées sur ordre de la SM,<br /> – il avait participé aux avant-postes à la fameuse Grève du cartable en 1994-95….et envoyé ses enfants en France, – il produit un discours islamophobe, arabophobe, anti-national, anti-algérie, anti-maghrébin, pro-chérifite’marocain), pro-israélien……<br /> – il s’affiche avec des Extrémistes du Lobby pro-israélien en France (CRIF, UPJF, Goasguen, Gldane, Macias, etc.)<br /> – il se rend en Israël, un Etat colonial qui massacre les Palestiniens, était contre le Mouvement de libération algérien, qui avait soutenu l’OAS, avait poussé les Sépharade à quitter l’Algérie ( assassinat de Raymond Leiris par la Cellule » Le Messiguet » du Mossad), les Attentats d’Oran en 1962, etc. et les menées multiples contre l’Algérie et le monde musulman depuis 1948…..<br /> Question : Ferhat vise-t-il à fédérer, rassembler, unir ? Ou à diviser, séparer, isoler, discréditer et délégitimer la région, le pays ?<br /> <br /> Parce que, comme le dit si bien Youssef dans son excellent texte ci-haut, il s’agit de cerner » l’impact direct et immédiat, les visées réelles, les buts et objectifs fixés « . Et là, on s’aperçoit qu’ils n’ont rien avoir avec le bon sens, avec l’autonomie régionale (dans un cadre fédéral), rien de bon…..
Répondre
Y
Les extrémismes se rejoignent.<br /> OUYAHIA ET FERHAT VONT DANS LE MEME SENS.<br /> .<br /> Ouyahia et Ferhat confortent la ‘ stratégie délibérée ‘ de la SM-DRS qui a pour but de parvenir ‘ à l’achèvement, au point de non-retour ‘ de la division-isolement-séparation-délégitimation (discrédit) politique ‘ , donc la neutralisation de la Kabylie, une région (plusieurs départements), fortement protestataire et rebelllionnaire, tête de la locomotive insurrectionnelle, proche de la capitale, Alger, le lieu symbolique et géographique du Pouvoir dictatorial régnant .<br /> .<br /> Les Maîtres de ladite Police politique secrète ‘ gestapiste ‘ pensent qu’une fois cette région est neutralisée (divisée-séparée-isolée-délégitimée/discréditée (politiquement), le Régime militaro-mafieux peut s’assurer qu’il a un ‘ sursis garanti ‘ , son existence est prolongée sans encombres….<br /> .<br /> Par le passé, Le Pouvoir militaire le faisait par la propagande servie par les médias officiels (El Moudjahid, ENTV, Radios), mais depuis ‘ l’ouverture contrôlée ‘ de 1989, la SM a sponsorisé et propulsé des faux-opposants et des pseudo-démocrates qui le font, agissant en commandos médiatiques, en porte-flingues, chiens de garde et en snipers…..pour le compte de la Junte spoliatrice et criminelle !<br /> .<br /> LE CARACTERE AMBIGU DU LANGAGE ET DE LA ’ CHOSE ‘ POLITIQUES<br /> .<br /> Il ne faut pas prendre moralement le langage et la ‘ chose ‘ politiques, car dans ce secteur il n’y a ni pudeur, ni honte, il n’y a que les intérêts, les rapports de force, les calculs sordides, les messages directs ou codés, l’ambiguïté et l’ambivalence, le flou et la confusion, donc une lisibilité difficile. Bien malin celui qui peut décrypter et décoder les mises en scènes, les productions discursives et communicationnelles, les actions et démonstrations, les sémiotiques et iconographies, les affichages et compagnonnages, etc.<br /> Dans le cas en question ici, chacun des deux a son rôle : Ferhat fait, Ouyahia le dit, le démasque et le dévoile. L’important, ce qu’il faut cerner c’est l’impact immédiat, le but fixé, la visée réelle : neutraliser politiquement la Kabylie (une région, plusieurs départements)……<br /> .<br /> OUYAHIA FORME PAR LA POLICE POLITIQUE (la SM-DRS) .<br /> . <br /> Ouyahia a été recruté par la sinistre SM –Sécurité militaire depuis sa prime jeunesse. Il avait d’ailleurs passé son Service national au Palais présidentiel. A l’époque, la plupart des Directions centrales de ladite Police secrète dirigée par Kasdi Mebah étaient issus de sa région, l’axe ‘ Ait Yrenni-Tassaft-Ouacif ‘. L4xe s’est déplacé vers la Valllée de la Soummam (de Tazmal-Akbou jusqu’à Guenzet) à l’arrivée de Tewfik Medienne, Bahloul et cie.<br /> .<br /> LE MAK-GPK FAIT PARTIE DU DISPOSITIF de LA SM-DRS en KABYLIE…<br /> .<br /> …dans le but de neutraliser cette région fortement protestataire. <br /> .<br /> Il faut tenter de décoder la visée réelle, l’impact immédiat et le but imparti à ce fantoche MAK-GPK. Pour ce faire, il y’a lieu de mobiliser les principes méthodologiques des sciences sociales afin de cerner son véritable positionnement politique, lequel vire à la droite extrême, là où se situent les Généraux gestappistes, crimineles et manipulateurs de la SM-DRS qui l’ont sponsorisé, propulsé d’abord au RCD, puis au MAK, et ‘ accrédité ‘ en France et au Canada pour empoisonner et gangrener la Diaspora Kabyle. Certains de ses proches conseillers sont notoirement connus pour leur appartenance à la SM-DRS, recrutés à leur prime jeunesse, alors même qu’ils étaient étudiants (Lire sur Google.fr : ‘ Ait Larbi Arezki La Kabylie cherche sa voie vers l’autonomie Le Figaro 21 Avril 2010 ‘ ).<br /> .<br /> Il faut aussi rappeler que le MAK de Ferhat est une ramification du RCD. Exactement comme l’UDR-s -MPA de Benyounès. Quand il a intégré le RCD en 1988-89, le Pouvoir militaire l’avait récompensé et lui avait accordé des avantages importants : un local commercial à Draâ Ben Khedda avec un Appartement F6 au-dessus, un Agrément d’usine, une Licence (spéciale) d’importation de voiture ’ pour fils-de-chahid ‘ (le premier à l’avoir). Car la SM considérait le RCD comme sa carte-maitresse, son valet d’atout dans la région….<br /> .<br /> Le MAK a été créé au Printemps 2001 suite aux tractations secrètes de Ferhat avec le Colonel de la SM Rachid AISSAT. A l’époque même, il a été dénoncé ainsi, notamment par ‘ Ramdane ACHAB A propos de l’autonomie de la Kabylie algeria- watch novembre 2001 ‘). Plusieurs textes sur Algérie politique ont dénoncé la supercherie de Ferhat et ses acolytes…<br /> .<br /> Autre information (vérifiable sur le Net): son ‘ regroupement familial en urgence ‘ a été organisé par l’Ambassadeur de France à Alger, le fameux Jean AUDIBERT, ami très écouté de Belkheir (le parrain du Régime militaire) et des Janviéristes (Nezzar, Touati, etc.). Ce qui en dit long…..
Répondre

Contactez-Moi

  • : Blog AIT BENALI Boubekeur
  • : L’école algérienne ne s’est pas attelée, en ce qui concerne l’enseignement de l’histoire, à la transmission du savoir. L’idéologisation de l’école l’a emporté sur les impératifs de la formation. Or, les concepteurs de ces programmes préfèrent envoyer leurs enfants dans des écoles occidentales. Du coup, la connaissance de l'histoire ne passe pas par l'école.
  • Contact

  • Ait Benali Boubekeur
  • Il est du devoir de chaque citoyen de s’intéresser à ce qui se passe dans son pays. C'est ce que je fais modestement.

Recherche

Catégories