Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 18:45

Plus grave que le différend, étalé dans la presse, entre le chef du gouvernement et le président du FCE est la proximité assumée du chef de la centrale syndicale, l’UGTA, avec le patronat. Ce qui est inconcevable, voire irréalisable, dans les sociétés qui se respectent –qui peut en effet imaginer une accointance entre la CGT et le Medef en France, par exemple –devient, en Algérie, une chose banale.

Bien que la centrale syndicale soit caporalisée au lendemain de l’indépendance, le double soutien au patronat et à l’exécutif est uniment une insulte à ceux qui ont risqué leur vie pour créer le syndicat révolutionnaire en février 1956. Car, si les institutions fonctionnent normalement, le rôle de la centrale syndicale devra être du côté de la classe ouvrière.

Hélas, en Algérie, on est habitué à cette dépravation de la pratique politique. Après avoir annihilé toute chance d’alternance au pouvoir, les minis crises à l’intérieur du système donnent lieu à des luttes d’une violence parfois inouïe. Il faut rappeler, en effet, que tous ces acteurs partagent un seul programme. C’est celui du chef de l’État. Et chacun d’eux s’en réclame avec force et conviction.

Cela étant dit, si la société était organisée, de telles histoires n’auraient pas eu lieu. C’est la faiblesse du peuple qui fait la force de ceux qui nous gouvernent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats de la dernière élection législative montrent que le régime a encore de beaux jours devant lui.

Devant cette situation, que peuvent nous dire les moralistes et les analystes à deux balles qui nous parlaient, en mai dernier, d’un choix fondé sur des convictions de la part de presque 70% des électeurs? Force est de constater, malheureusement, que le sommeil dans lequel est plongé le peuple algérien ne véhicule aucun message politique.  

Aït Benali Boubekeur

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ait Benali Boubekeur - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

mellah hocine 23/07/2017 21:04

Aissat Idir , allah irrahmou, se retournerait dix fois dans sa tombe, s'il venait à voir une telle ignominie syndicale. Mais , la vérité est du coté de ce soit disant bras de fer entre Tebboune et Haddad. Deux personnages du même bord, deux personnage noyés dans la même mélasse, deux personnage qui se servent de la rente et enfin deux personnages types de ce système qui nous gouverne. L'un est premier ministre sans aucun mandat électoral , il a gravi les échelons du système palier par palier, puis nommé à la surprise générale premier ministre après avoir cumulé deux postes ministériels ( l' habitat et le commerce). L'autre représente cette classe d'affairiste dont le coup de pousse est venu du clan au pouvoir, celui là même qui a nommé Tebboune. Alors , ne sommes nous pas les dindons de la farce ? Ne sommes nous pas face à un scénario bien monté par ces mêmes laboratoires qui ne cessent de nous prendre pour des cobayes. Au fond, il n' y a rien entre ces deux personnages, et cette UGTA a été intronisée , non pas comme actrice, mais comme figurante principale pour se jouer de la galerie. C'est comme cet os qu'on jette à une meute pour se l’approprier. Les prochains jours nous le démontrerons , où tout rentrera dans l'ordre et vont devoir écrire un autre scénario.

Ait Benali Boubekeur 24/07/2017 19:27

Ce sont toutes ces choses, que vous avez évoqué, qui déstabilisent une République déjà fragile. Moi aussi, je crois à une pièce de théâtre. L'avenir proche nous le dira

Contactez-Moi

  • : Blog AIT BENALI Boubekeur
  • Blog AIT BENALI Boubekeur
  • : L’école algérienne ne s’est pas attelée, en ce qui concerne l’enseignement de l’histoire, à la transmission du savoir. L’idéologisation de l’école l’a emporté sur les impératifs de la formation. Or, les concepteurs de ces programmes préfèrent envoyer leurs enfants dans des écoles occidentales.
  • Contact

  • Ait Benali Boubekeur
  • Je consacre beaucoup de mon temps libre à la recherche de la vérité sur le mouvement national.
  • Je consacre beaucoup de mon temps libre à la recherche de la vérité sur le mouvement national.

Recherche

Catégories