Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 19:04

Plusieurs localités du nord du pays, à l’instar de Tizi Ouzou, Tissemsilt, Bejaia, ont connu une fin de semaine infernale. La propagation des feux a atteint des maisons. En plus des pertes matérielles colossales, il y a eu aussi des pertes humaines.

Incontestablement, c’est l’une des situations les plus dramatiques dues au déchainement de la nature. Bien que les gens du terrain, notamment les pompiers et les éléments de l’ANP présents sur place, aient fait leur devoir convenablement, il n’en reste pas moins que l’insuffisance des moyens a été un grand handicap. En effet, quelle que soit la volonté des humains, personne ne peut arrêter la progression des flammes.

Face à ce drame, les réactions devraient être mesurées. Certes, bien que le régime ne puisse être d'aucuns secours aux populations qui souffrent, une surenchère politique est tout aussi répréhensible. Hélas, ces malheurs représentent le pain béni pour le mouvement séparatiste.

Alors que les causes des incendies peuvent provenir de différentes situations, les sites séparatistes arrangent le récit pour qu’il convienne à leur propagande. En gros, leur présentation est à peu près la suivante : « l’armée algérienne barbare veut détruire la Kabylie pour avoir voulu son indépendance. »

Cette description est en soi une insulte à la Kabylie, laquelle Kabylie n’a pas besoin de tuteur. De la même manière, la mobilisation citoyenne n’est pas forcément un soutien au mouvement séparatiste. La Tiwiza existe depuis la nuit des temps en Kabylie. Hélas, cette solidarité a perdu un peu de terrain depuis la destruction de nos valeurs, entreprise par les arrouchs, dans le premier temps, et le MAK ensuite.

Pour conclure, il va de soi que le régime n’est pas et n’a jamais été à la hauteur des événements. En l’absence de toute communication et des annonces de prises en charge des victimes, le régime laisse le terrain à ceux qui font le commerce sur le malheur des citoyens. Cela dit, malgré le laxisme, les citoyens de la région de Kabylie ne devraient pas céder à un certain son des sirènes. Notre Algérie triomphera un jour de tous ceux qui essaient de la traîner dans la boue.

Aït Benali Boubekeur 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ait Benali Boubekeur - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

mellah hocine 17/07/2017 12:30

Absence de l'Etat, tel est le mot qui revient dans la bouche des citoyens , pour lesquels les services publics ne font rien pour anticiper sur ces incendies qui ravages la nature et même tuant des humains. Nous le savons , depuis la nuit des temps, que cet Etat est loin , très loin des préoccupations citoyennes, mais de l'autre coté, la population ne fait rien pour éviter ce genre de situation. Il fut un temps où, les habitants des villages s'armaient d'accessoires nécessaires au nettoyage et désherbage de leurs lopins de terre. Ils ramassaient toutes les herbes et brindilles mortes pour en faire des petits tas, en leur mettant le feu. Ces opérations se font sous hautes surveillance de tous les membres de chaque famille.
Les abords de routes sont les premiers à subir un "toilettage" afin d'éviter qu'un mégot ou autre allumette ne puisse prendre suite à ce geste involontaires des chauffeurs et des passants. Les faux problèmes, les problèmes bureaucratiques et autres font éloigner le citoyen de son agenda quotidien. Il lui faut une journée pour aller faire un papier au niveau de n'importe service public, une journée pour aller prendre un rendez vous chez le médecin ou à l’hôpital, une journée pour aller payer ses factures d'eau d'électricité et de téléphone. Une journée par ci , une journée par là, et c'est le quotidien de ce villageois qui abandonne ses champs et son bétail. De plus, auparavant, il existait ces agents d'entretien de la commune qui s'occupaient des fossés et des abords de route avec leurs maigres moyens tels une brouette, une pelle et une pioche. Les restrictions budgétaires sont passées par là et ces agents ont disparu de ce paysage fort important. En ce qui concerne la protection civile, je dirais qu'on ne lutte pas contre les incendies de la même manière à Tiaret, Laghouat ou M'sila qu' à Tizi ouzou, Béjaia ou ces autres régions montagneuses, par conséquent, l'acquisition des canadairs et hélicos anti- incendies deviennent une nécessité plus qu'indispensable. La protection civile doit s'équiper de ces moyens pour ces régions hautement montagneuses et difficiles d’accès. Terrible d'exploiter l'angoisse et la peur des citoyens pour placer ses idées de séparatistes, au lieu d'être à leur coté en leur apportant une aide morale, pour les rassurer. Terrible d'attendre une ambulance et lui tirer dessus. Les makistes sont les premiers incriminés dans ces incendies en jouant aux pompiers pyromanes, afin d'exploiter la détresse de ces pauvres villageois. Ne dit on pas , que la nature a horreur du vide ?

Ait Benali Boubekeur 18/07/2017 18:09

Cette absence se fait sentir à tous les niveaux. Et quand il y a un mouvement d’extrême droite qui se développe, le régime crie au scandale.

Contactez-Moi

  • : Blog AIT BENALI Boubekeur
  • Blog AIT BENALI Boubekeur
  • : L’école algérienne ne s’est pas attelée, en ce qui concerne l’enseignement de l’histoire, à la transmission du savoir. L’idéologisation de l’école l’a emporté sur les impératifs de la formation. Or, les concepteurs de ces programmes préfèrent envoyer leurs enfants dans des écoles occidentales.
  • Contact

  • Ait Benali Boubekeur
  • Je consacre beaucoup de mon temps libre à la recherche de la vérité sur le mouvement national.
  • Je consacre beaucoup de mon temps libre à la recherche de la vérité sur le mouvement national.

Recherche

Catégories