Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 19:49

Sa dernière réaction à la création du RPK (rassemblement pour la Kabylie) a au moins le m »rite de dévoiler le vrai visage du chef autoproclamé de la Kabylie. Est-ce qu’il sait au moins que, de nos jours, le stalinisme n’est plus à la mode ? En tout cas, ce modèle a rendu partout où il a été mis en œuvre les populations plus misérables et plus dépendantes.

Ainsi, en réagissant à l’avènement de ce rassemblement antinational, Ferhat Mehenni remet en cause le principe du pluralisme sous prétexte que son mouvement de « libération » – notre pays, l’Algérie, n’est pas injuste envers les citoyens, mais c’est le régime illégitime qui prive les citoyens de leurs droits –n’a d’autres choix que de tenir en laisse ses futurs sujets. « Le pluralisme est signe de division », argue-t-il. En son temps, Staline n’aurait pas dit mieux.

Alors que les patriotes de la région se préparent au renouvellement des Assemblées élues, et ce, dans un esprit démocratique et pluraliste, Ferhat Mehenni veut plonger la région dans une dictature innommable où tous les droits seraient suspendus. Bien qu’un tel modèle ait condamné l’Algérie, depuis 1962, à un sous-développement, le roi sans trône croit que la solution aux problèmes de la Kabylie réside dans sa mise sous tutelle. C’est comme si l’opposition démocratique, depuis 1962, n’a jamais existé.

De toute évidence, ce qui se passe en Kabylie, depuis 2001 notamment, compromet sérieusement l’avenir de la Kabylie. Comment se fait-il qu’une région, qui a été à l’avant-garde de la revendication démocratique depuis les années 1940, soit tombée si bas ? Après la tentative des arrouchs de détruire les organisations politiques, la Kabylie va de régression en régression. Ainsi, bien que les forces politiques saines de la région aient fait barrage à cette organisation monstrueuse, force est de reconnaître que depuis cette tentative, le combat politique est devenu vicié.

Dans la logique des choses, et dans une situation de crise, il est attendu des acteurs politiques d’œuvrer à son dépassement en favorisant le dialogue, le respect d’autrui et la consolidation de la tradition démocratique dans la région. Hélas, Ferhat Mehenni se croit le seul dépositaire de tous les droits sur la région. Se prenant pour Staline, toute opinion contraire à la sienne est assimilée à une atteinte à son royaume. « Cette organisation ne cherche pas la liberté pour la Kabylie, mais son anéantissement », réagit-il à l’avènement du RPK.

Enfin, bien que ce rassemblement soit moins radical, il n’en reste pas moins que s’il revendiquait un statut particulier pour la seule Kabylie, il devrait être considéré comme un mouvement antinational. Quant à l’avenir de la Kabylie, il devra être soustrait des passions. Sans revendiquer un quelconque particularisme politique –tous les Algériens sont égaux –, la Kabylie doit renouer avec ses valeurs de tolérance, de dialogue, de paix, etc.

Ainsi, bien qu’il ne faille pas négliger les causes de ces tensions, une minorité bruyante ne peut pas imposer sa loi à la majorité silencieuse. D’ailleurs, cette majorité pourrait faire sienne l’expression de Hocine Aït Ahmed en disant : « A l’unité de la Kabylie nous tenons autant qu’à l’unité de chaque région d’Algérie et de l’Algérie elle-même. Un coup d’œil sur notre histoire, et un regard sur le monde, nous montrera aisément combien l’unité de chacune des parties est tributaire de l’unité du tout, qui les constitue autant qu’elles le constituent. »

Aït Benali Boubekeur

       

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ait Benali Boubekeur - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

ALLAOUA BOULAHRAOUA 17/03/2017 19:33

pour répondre à: Après la tentative des arrouchs de détruire les organisations politiques, la Kabylie va de régression en régression.N'est ce pas que c'est l'échec de la vraie représentativité des partis politiques ancrés en kabylie qui en est la vraie cause losqu'ils se sont vu éjectés hors orbite de la mouvance populaire pour le changement malgré qu'il y a eu manipulation du mouvent de ceux qui voulaient chapeauter et drainer les masses populaires. Aussi la tentative de certains partis d'absorber le mouvement pour tirer profit;contrairement à ce que vous dites et je reprend votre phrase"bien que les forces politiques saines de la région aient fait barrage à cette organisation monstrueuse

mellah hocine 14/03/2017 13:40

Voilà encore une nébuleuse accrocheuse des opinions, une larve qui vient s'ajouter à un paysage politique , déjà vicié, pour semer la graine de l’apolitisme au sein même d'un peuple malmené par une situation socio-économique des plus dégradantes. Accoler ces sigles (RPK) - (MAK) et pour certains, tous ces partis qui ne cessent de se démener , au pouvoir militaro-policier, reste un non sens, une vision restrictive de personnalités politiques engluées, elles mêmes, dans un sable mouvant qui semble happer tout le monde , y compris ce pouvoir qui se régénère à chaque fois qu'un soubresaut populaire vient l'y titiller.
Pour ma part, on est tous et toute mêlé à ce marasme qui ne semble pas s'estomper. Si, chacun de nous reste positionner sur ses critiques à l'égard de tous et ne propose pas une solution de sortie de crise (une sortie de ce sable mouvant), notre pays, y compris ce pouvoir, s'enfoncera inéluctablement, dans un abîme abyssale, ce qui sonnera le glas pour ce pays.
Cette vision , fut celle du FFS lors du 5e congrés, en présence de Hocine AIT AHMED qui proposa un seul cap: une conférence de consensus national, seule à même de donner parole aux militants de la démocratie afin de sortir ce pays de cet engluement.

Ait Benali Boubekeur 14/03/2017 19:05

En effet, ce qui manque à notre pays, c'est le cap. Cette démarche, on la trouve chez les partis sérieux. Quant à ces sigles (MAK, RPK), ils rajoutent de l'huile sur le feu. A nous de faire attention et de déjouer ces plans machiavéliques.

Salem 11/03/2017 15:26

LES FAMEUX ANIMATEURS du RPK (BEBE-EPROUVETTE de la SM/DRS) SONT MORTELLEMENT OPPOSES AU FFS (L'EX-FFS, OPPOSITIONNEL ET FEDERATEUR ).
.
Bien sur le MAK est extrémiste, séparatiste, islamophobe, arabophobe, raciste donc, mais au sein des militants de base, il y a une sympathie pour le FFS d'avant, le FFS oppositionnel des années 80 et 90, et reconnaissent que ses positions étaient justes et légitimes ..... Ce sont d'ailleurs des militants venus du FFS, qui ont déserté le FFS, le néo-FFS doit-on dire, entré le giron du Régime militaire et lui apporte sa caution, bref.
.
Tandis que les auto proclamés " dirigeants " (dirigés par la Police secrète) du RPK (ex-Manifeste k, ex Forum k, ex-CEREK), le nouveau " bébé-éprouvette " de la SM-DRS, sont mortellement opposés au FFS (même foutu et démuni) et au MCB (alors même qu'il est " mis à mort " par la SM, par le RCD interposé)....
.
Alors, il ne faut pas croire qu'il sont modérés, ce sont des faux-modérés, extraits par la SM-DRS pour construire un nouveau parti-officine, comme le RCD, le MPA/UDRs de Benyounès, comme le MAK de Ferhat, comme le FFS du Cabinet noir (Assam-Baloul-Bouaiche-Chérifi-Laskri-et-cie).
.
Certains de ces dits Animateurs sont connus pour leurs accointances avec ladite Police politique de la Junte sanguinaire et mafieuse au pouvoir. D'ailleurs, ils sont bien insérés dans les secteurs(import, médicaments, hôtellerie, restauration, tourisme, etc.) largement contrôlés et tenus par les Officiers criminels et mafieux de la SM-DRS.....
.
Alors, il ne faut pas applaudir en faveur de ces zygotos et brobros chargés par les manipulateurs du Régime dictatorial pour diviser-isoler-séparer-discréditer la Kabylie ...... au bénéfice du Pouvoir militaire évidemment et logiquement.....

Ait Benali Boubekeur 12/03/2017 12:04

Bonjour Salem! Je ne me trompe sur le compte du RPK. Je dis seulement ceci: bien qu'il soit moins radical que le MAK (je veux parler de ces revendications), je n'adhère pas à son projet. Pour moi, il y a un seul pays: l'Algérie. Pour le reste, je respecte toutes les opinions

Youssef 11/03/2017 08:52

.
RPK : UN NOUVEAU PION DANS LE JEU PERVERS DES GÉNÉRAUX MANIPULATEURS de la SM-DRS
.
Bien malin celui ou celle qui parvient à déceler l'écheveau très complexe et opaque du système dictatorial militaro-mafieux en place (1962-2017). L'on peut se reférer à une anecdote racontée par la journaliste Mireille DUTEIL (La poudrière algérienne, Hachette-Pluriel), qui, au début des années 90, au commencement de la ' guerre interne ' (qui continue encore) avait posé une question à un Colonel à Blida, à propos du ch'mp politique. Et celui lui répondit to de go : ' nous jouons au billard '. L'Officier insinuait qu'ils (les Militaires, les Généraux-et-les Colonels) jouent les partis et les acteurs politiques (pions) les uns contre les autres. Ils ont créé le RCD pour ' tuer ' le MCB (épaulé par le FFS et la LADDH), puis fractionné ce RCD .... et Boukrouh (PRA) est un Capitaine de l'Armée, bref. C'est dire que ces partis sont des officines, des succursales, des chainons de la Police politique secrète. Idem pour ce RPK, ce RCD, ce FFS, ce PST, ce PT, ce PADS, ce MDS, cet ETTAHEDDI, ce FIS, ce PRA, ce MPR, etc. Il faut ajouter aussi que certains ' dirigeants ' (hum!), marionnettes faut-il dire sont des Agents intégraux de la Gestapo des Généraux, tout comme leurs adjoints ….C’est la SM / DRS qui fait et défait, créé et recréé, ramifie, fractionne, divise, séparer, instrumentalise, joue les uns contre les autres, élève tels contre tels, sème la zizanie, déclenche les affrontements …..
.
En effet, on s’attendait à ce que ce RPK allait être créé. On le savait depuis les premiers textes publiés au nom du Manifeste Kabyle dans El Watan et autres ' organes de propagande ' contrôlés par la SM-DRS. Les autoproclamés Animateurs du MK, le désormais RPK, avaient déjà produit plusieurs déclarations et appels contre le MAK . Bref, ils créént le RPK pour casser le MAK, comme ils ont créé le MAK pour fractionner le RCD, ce même RCD instigué dans Les Bureaux des Généraux Belkheir (parrain de la Junte) et Ayyat (patron de la sinistre SM) …. C’est bien ça le ' Poker-menteur ' ou ' le Façonnage artificiel du champ politique et médiatique ' inauguré par ' l'ouverture contrôlée ' de 1988-89, où ladite Police politique secrète avait sponsorisé et propulsé au devant de la scène des faux-opposants, des pseudo-démocrates, des extrémistes de tous bords, chacun sa chanson spécifique, ou sa percussion distinctive, ou sa vulgate particulière …. mais tous roulent pour la Junte militaro-mafieuse.
.
C'est dire qu'il n’y a pas de parti ' libre, autonome, indépendant ' vis-à-vis des officines du Pouvoir dictatorial militaro-mafieux. Et que ces Généraux ne sont pas prêts à se résoudre pour accepter à ce que la société s’organise de façon autonome et libre, et se considèrent comme les propriétaires uniques et exclusifs de ce pays…..
.
Ce RPK n’a rien d’oppositionnel, rien de fédérateur, rien de rassembleur, rien d’unitaire, bien au contraire… et servira les Généraux, comme tous les partis ….hélas ! Il a été créé par la SM-DRS ' et ' pour siphonner le MAK et pour perpétuer la division, quasi-totale déjà ..... qui profite amplement au Pouvoir militaro-mafieux.

Youssef 11/03/2017 08:33

LE RPK N'EST QU'UNE RAMIFICATION DU MAK, ET LE MAK UNE RAMIFICATION DU RCD - CRÉÉ PAR LE CLAN BELKHEIR-AYYAT-ET-CIE
.
Il faut avant tout et d'abord s'en prendre au Pouvoir militaro-mafieux (SM-DRS) qui a créé ce MAK extréme-droitier et séparatiste dont le but de parvenir à l'achèvement, au point de non retour de la division-isolement-séparation-délégitimation de la Kabylie,donc de la " neutralisation politique " de cette région rébellionnaire ... dont la Junte dictatoriale craint !
.
Mais vous ne pouvez avoir le courage de dire cette vérité, votre foutu néo-FFS est entré dans le rang, dans le giron des Généraux sanguinaires et prédateurs....
.
Le néo-FFS n'est pas légitime et n'est pas fondé pour porter un jugement sur le MAK ou ce RPK, le nouveau né de la SM-DRS .....

VERS UNE NOUVELLE CARTE POLITIQUE EN KABYLIE. RPK : UNE BÉQUILLE POUR LE RCD ?
.
Le contexte national et régional est marqué par la prochaine mascarade électorale du printemps 2017 ..... pour l'Assemblée-croupion, sans pouvoir, ni prérogatives.
Dans un un texte de Jules Crétois paru le 28/02/2017 dans Jeune Afrique, un Aniimateur du fameux RPK concède : ' ... au RPK on sous-entend que les militants peuvent se laisser tenter par un bulletin RCD ... '. Il faut rappeler que nombre d'agitateurs de ce RPK ont moult fois signifié leur préférence pour le RCD (créé par la SM en 1988-89), et s'attaquent au MAK, au FFS et même au défunt MCB. S'ils s'attaquent à ce dernier, c'est surtout pour le symbole de ce mouvement " fédérateur, rassembleur, unitaire, légitime, oppositionnel ", les cinq caractéristiques dont le Régime militaire avait craint, et qui ont amené la SM à tout faire pour provoquer sa ' mise à mort ' ..... par le RCD interposé. ' Le RCD est né, le MCB est mort ', avaient martelé Sadi, Ait Larbi et leurs acolyte, à la fin des Assises de leur parti-officine, né (en Févr.89', avant-termes, avant même la promulgation de la Charte pluraliste (Mars 89) qui allait autoriser le multipartisme.....
.
DES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS, DES TRACES QUI NE S’EFFACENT PAS :
.
La présence des Animateurs du Manipeste (devenu RPK) à une marche (03/10/2015) du RCD à Tizi-Ouzou confirme les supputations selon lesquelles ces gens vont rouler pour le RCD et Saadi aux prochaines mascarades électorales. On le sait ces gens du RPK sont très hostiles au MAK-GPK, au FFS et au MCB (même mort)…. Leur texte ‘ inaugural ‘ a été écrit essentiellement par un sulfureux journaliste (ancien détenu -1980 et 1985-, co-fondateur du RCD (qu’il a quitté....), puis s’est réconcilié avec Sadi et Ali Yahia en 2011, dans le cadre de la CNrCD….Bref !

Or, le désarroi et la désaffection à l’égard des partis, sont tels qu’aucune formation politique ne peut mobiliser ou drainer des foules, hors des dates commémoratives ou festives (20 Avril, etc.). La population en a marre des partis particiaptionnistes, électoralistes, ‘ attirés irrésistiblemnt la mangeoire ‘ , courant pour les profis et les avantages divers et variés, en cautionnant les stratégies du Pouvoir militaro-mafieux…..

Ce RPK se situe ‘ à-côté ‘ du RCD, lequel ne cesse de tenter de se relooker, de changer de look, et entreprend de se redéployer en Kabylie, aidé comme toujours par les durs du Régime militaire, et en s’appuyant sur les gens du désormais ex Manip’peste Kabyle, comme ‘ béquille ‘…. pour siphonner le MAK. Mais les cercles militants et oppositionnels radicaux n’ont jamais pardonné au RCD et à ses ‘ dirigeants ‘ leur allégeance aux Généraux criminels et prédateurs de la sinistre SM-DRS, laquelle SM-DRS constitue la main de fer et le bras politique du Pouvoir dictatorial militaro-mafieux. Et puis, et puis, de nos jours, tout le monde sait que le RCD est un parti créé ‘ avant termes ‘ par l’aile ultra du Régime dictatorial militaire, le puissant Clan Belkheir-Ayyat-Belkaid-Khédiri (puissamment amarré à la puissante SM) en l’occurrence pour neutraliser et casser le MCB, mouvement ‘ populaire, rassembleur, fédérateur, très oppositionnel ‘ , ce dont le Pouvoir militaro-mafieux craint vraiment…Et que le RCD demeure encore et toujours un parti-officine, au service du néo-DRS. Comme tous les partis, ce RPK et ce RCD n’a rien d’oppositionnels, ne remet pas en cause le Régime militaire, ne dénonce pas ses crimes de masse …...
.
RPK : DES FAUX MODÉRÉS INSTRUMENTALISES PAR LES MANIPULATEURS DE POLICE SECRÈTE ' GESTAPISTE '
.
Il faut dénoncer cette manœuvre divisionniste fomentées par les criminels et manipulateurs de la Gestapo du Povoir militaro-mafieux, élever les uns contre les autres, attiser les haines, allumer le feu, susciter les conflits, déclencher les affrontements .....
.
On le sait, bon nombre de ces auto proclamés animateurs du RPK, ex Manifeste kabyle, ex Forum Kabyle, ex CEDK, sont des collabos' de la SM-DRS-CSS. Ils ont produit moult appels et déclarations contre le MAK, contre le FFS, contre le (défunt) MCB .....

Contactez-Moi

  • : Blog AIT BENALI Boubekeur
  • Blog AIT BENALI Boubekeur
  • : L’école algérienne ne s’est pas attelée, en ce qui concerne l’enseignement de l’histoire, à la transmission du savoir. L’idéologisation de l’école l’a emporté sur les impératifs de la formation. Or, les concepteurs de ces programmes préfèrent envoyer leurs enfants dans des écoles occidentales.
  • Contact

  • Ait Benali Boubekeur
  • Je consacre beaucoup de mon temps libre à la recherche de la vérité sur le mouvement national.
  • Je consacre beaucoup de mon temps libre à la recherche de la vérité sur le mouvement national.

Recherche

Catégories